Quels bonbons ou friandises pour vos chevaux ?

  • Publié le 27 février 2019
  • 2
  • 1

Parce que cheval (poney évidemment aussi!) rime avec gourmandise… Equishopping vous propose un focus sur les péchés mignons de nos petits et grands protégés ! Les BONBONS et les FRIANDISES. Rien de tel pour remettre dans la bonne humeur dans une situation où l’on souhaite tous se mettre au diapason, mais également juste pour le plaisir et la RÉCOMPENSE ! Indépendamment des fruits et légumes typiquement proposés à nos loulous, il est aujourd’hui possible de se munir en bonbons spécial chevaux et ce, sans déroger à d’éventuelles religions… On pense notamment au bio, au naturel, à l’éco responsable voire même au fait main. Nos habitudes de consommation à nous humains, sont transposables à celles de nos chevaux et c’est une aubaine, puisque le marché de l’aliment et du bonbon pour pouney est en plein essor. Alors, comment faites vous les courses pour vos compagnons ? Plutôt tête de gondole, à l’instar des chewing gums que vous glissez au dernier moment dans votre caddy avant passage en caisse ? Ou bien étude de marché poussée sur ce qui se fait de mieux ? ;-)

Pourquoi des bonbons plutôt qu’un fruit ou un légume ?

N’allons pas nous mentir, les chevaux aiment les douceurs quelles qu’elles puissent être… Certains êtres humains ne trouveront refuge qu’en des clémentines, des pommes, des fruits de saison, pour satisfaire leurs fringales de sucré, tandis que d’autres apprécieront à l’occasion un petit sachet de bonbecs “histoire de”. Les chevaux, même les plus rustiques, ne résistent pas bien longtemps à l’appel d’une petite friandise bien appétente (en sachant que pommes et carottes auront le même effet certes…). Il peut arriver que la logistique mise en oeuvre pour conserver les denrées naturelles soit compliquée à tenir. Qui dit produit du terroir, dit périssable. Or, stocker 20 kilos de carottes pour un ou deux chevaux peut vite relever de la bataille contre les moisissures. Pas rigolo d’avoir à jeter autant de “chocolat”, et pourtant cela est parfois inéluctable : les moisissures et champignons propres au processus de pourrissement sont hautement cancérigènes (même topo que pour les humains). Si l’on envisage en revanche de se rendre au supermarché tous les deux jours afin d’acheter des sachets de carottes et cinq pommes en vrac, le problème ne se pose évidemment pas. Ce qui nous intéresse ici, c’est précisément de trouver à différents moments de l’année, de quoi assouvir les penchants gourmands de nos amis quadrupèdes à crins, sans le facteur “date de péremption très (trop) proche”. Et puis, un bonbon dans la poche c’est bien souvent le moyen de sourire en observant Cheyenne, Lotus ou Lucky farfouiner avec conviction dans les recoins de nos vêtements.

Les différents bonbons pour chevaux

Certaines friandises pour chevaux sont ce que l’on appelle “haut de gamme”. Elles disposent justement de qualités minérales qui peuvent s’avérer fort pratiques. Comment cela est possible ? Des fabricants se sont inspirés des pierres à sel et blocs de minéraux que l’on met à disposition constante des chevaux, ils ont noté que parfois une déperdition importante pouvait être déplorer avec ces formats blocs. Un gros morceau de pierre finit par tomber dans l’abri, mélangé à la litière et parfois à la boue, il devient inexploitable. 1 kilo perdu de pierre, sur un bloc originel de 4 kilos, ce n’est pas énorme, et cela ne représente pas un coût inestimable, c’est cependant dommage. Quelle a été l’alternative pour fournir ce qu’il faut en minéraux et oligo éléments à monsieur cheval (en dehors d’une administration d’aliments complémentaires en continu ou en cure), sans en perdre une miette ? Le bonbon riche en minéraux !

Habile et commercial assurément. Notons toutefois que plusieurs marques de bonbons pour chevaux proposent des produits contenant des huiles essentielles, des plantes classiques (thym, camomille etc.) destinées à apporter un soutien respiratoires, voire même à favoriser les défenses immunitaires. Au regard des fourchettes de prix pratiqués, il peut être intéressant de tester plusieurs marques, pour ensuite jeter durablement son dévolu sur un ou plusieurs produits. Autrement dit, un kilo de friandises ne va pas coûter les yeux de la tête. Côté conditionnement, en fonction de la quantité choisie, ce sont soit des sachets soit des seaux dans lesquels vous pourrez trouver ces fameux bonbons.

Les saveurs

Le qualificatif “fine bouche” s’applique aussi bien à nos compagnons qu’à nous mêmes ! Rien de tel que le luxe du CHOIX pour satisfaire aux petites et grandes gourmandises de nos chevaux. En s’inspirant du goût des fruits et légumes traditionnellement offerts à nos montures, les friandises tapent dans le mil’. En revanche, et cela démontre bien que les équidés sont gourmets…

Des saveurs plus exotiques sont disponibles. Banane, framboise, eucalyptus, et parfois même “popcorn”, entrent de le panel de choix. Pour les personnes qui n’auraient pas le courage d’aller couper, faire sécher, puis distribuer de l’ortie à leurs chevaux : des friandises à base d’ortie, donc extrêmement naturelles, sont aussi disponibles sur le marché ! Une très bonne chose à savoir car l’ortie dispose de nombreuses  vertus, et si elle est en plus de cela mélangée à différents autres composants, il y a fort à parier que le cheval à qui l’on offre ce type de bonbon, soit bien content de son sort. Le constat positif dans cette observation du marché des friandises pour cheval : on peut parfaitement dénicher des produits sans senteurs (ni saveurs) chimiques et artificielles. Il est même possible de sortir des composants de type mélasse, et de vraiment savoir ce que l’on donne à nos chevaux. Les normes sanitaires qui concernent aussi bien les produits alimentaires pour animaux que pour humains sont assez bien ficelées et démontrées sur les emballages. Ainsi, on rencontre parfois des packagings moins sexy chez de petits fabricants que chez les grandes enseignes, et cela ne doit pas nécessairement freiner vos achats, bien au contraire.  L’important, c’est ce qui se trouve dans l’assiette, pas l’assiette en elle même :-).

Quels sont les éléments importants à observer avant d’acheter un produit de type bonbon pour cheval ?

On revient aux diverses “religions” évoquées plus haut… Certaines personnes ne se préoccupent pas nécessairement de ce qui compose les bonbons de leurs chevaux, tandis que d’autres auront sincèrement à coeur de fournir le meilleur et le plus sain à leur équidé. Comment s’y retrouver ? Assez simplement, le 100% naturel annoncé sur un emballage peut commencer à vous mettre en confiance. Les annonces de type “sans OGM, sans colorants, sans arômes de synthèse ou sans sucre industriel” sont aussi importantes.

D’autres distributeurs mettent en évidence le “bio”, ou le “fabrication artisanale”. L’important en fin de compte, c’est surtout de pouvoir tracer les produits. Une marque française proposant des bonbons pour chevaux est accessible. Vous pouvez passer un coup de fil ou envoyer un email afin de poser vos questions : le service clients sera infiniment plus disponible et réactif que celui d’un géant de l’industrie agroalimentaire spécialisé dans le cheval. Le trait est volontairement grossi, mais cela reste un détail agréable à savoir.

Les retours d’expériences

Il y a probablement autant d’avis sur les friandises destinées aux chevaux, que de chevaux qui consomment des friandises ! Les friandises ayant des propriétés particulières sont par exemple un moyen idéal de faire prendre certaines substances à un cheval qui fait le difficile face à certains aliments complémentaires. Tels certains enfants, il faut s’armer de ruse pour parvenir à certaines fins… Prenons l’exemple d’un poney convalescent et pourtant gourmand, à qui l’on doit administrer quotidiennement un drainant dans son alimentation. Bien que cédant toujours face au manger, ce poney finit par délaisser une partie de sa ration, car le drainant a un goût fort et dérangeant à la longue. Pourquoi ne pas se tourner vers de la friandise spécialisée pour compenser ? Il ne s’agit pas de donner un seau entier de bonbons en question, chaque jour à ce poney, mais de lui soumettre peut être un moins de drainant dans sa ration, et de rester à côté de lui en lui donnant des friandises à chaque fois qu’il avance dans son assiette. Autre cas de figure : les  équidés au régime à qui l’on va tout de même proposer un peu de réconfort ;-). 

À l’usage, et quels que soient les friandises que vous donnez à vos protégés, c’est en observant ces derniers que vous pourrez déterminer ce qui plait le plus. En tout état de cause, le vaste monde du bonbon pour poney se met à la hauteur de toutes les envies, tous les porte monnaies et toutes les papilles !

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

A propos de l'auteur

equirodi

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.