Comment choisir l’embouchure de son cheval : quel type de mors pour quelle action recherchée ?

  • Publié le 2 janvier 2018
  • 38
  • 4

Le mors est un élément primordial dans la panoplie consacrée au harnachement du cheval. Petit par sa taille, au vu du reste de l’équipement, il peut cependant induire de grandes répercussions. De nombreux paramètres doivent être pris en considération lorsqu’il s’agit du choix de l’embouchure. Equishopping/Equirodi vous propose quelques rappels qui nous l’espérons, pourront vous éclairer dans les choix et utilisations des principaux mors. Vos mains, par l'intermédiaire des rênes, sont en contact direct avec la bouche de votre monture... Souplesse, légèreté, et tact sont quoi qu’il arrive, les maîtres mots de cette thématique “embouchures”.

La taille

Au même titre qu’une sangle, qu’une paire de guêtres, ou de tout autre équipement, les mors sont conçus selon différentes tailles. Votre monture doit à tout prix disposer d’une embouchure qui lui convient en terme de dimensions. Sans cela, blessures, réactions de défense, et inconfort notoire seront à déplorer. Rappel basique sur les tailles:

  • 105 mm : poney Shetland à poney B
  • 115 mm : Poney C/D, petit cheval ne dépassant pas 1m60 au garrot
  • 125 mm : Cheval d’1m60/65 ou poney à grosse tête
  • 135 mm : Cheval d’1m65/75
  • 145 mm : Grand cheval / tête massive

Trop large, le mors va faire effet levier sur le palais du cheval, il sera donc source de douleurs voire même de blessures. Trop étroit, il aura tendance à blesser la commissure des lèvres et sera surtout très inconfortable.

Il faut également prendre en compte la taille des canons (zone qui se trouve dans la bouche du cheval). Les canons fins ont un effet plus sévère, tandis que les canons épais seront plus doux. Le but étant de simplifier la vie du cheval et de son cavalier: une main douce et un mors doux pour une monture légère et disponible…

Les principaux types de mors

De manière très large, on peut distinguer 4 grandes familles d’embouchures. Les mors simples, les mors avec effet, les mors à levier et le hackamore. Ce dernier est un cas particulier puisqu’il n’est pas en contact avec la bouche du cheval. On peut constater que certains mors sont droits, d’autres brisés, et parfois même doublement brisés! Les matières utilisées sont aussi légions dans la fabrication des embouchures: métaux, résine, caoutchouc…

Les mors simples (typiquement: Chantilly, Olives, Aiguilles, Verdun…)sont faciles à ajuster, et leur utilisation est relativement pratique. Pas de faux semblant.

Les mors avec effet (typiquement: Pessoa, Releveur…) peuvent être ajustés différemment. Ils présentent plusieurs niveaux de réglages (par exemple en prenant des alliances pour n’avoir qu’une paire de rênes, ou utilisés avec deux paires de rênes). Plus délicates, ces embouchures doivent être conseillées et ajustées par un professionnel si vous n’avez pas coutume de les utiliser. Le pessoa a pour vocation d’inciter votre monture à incliner la tête de manière plus prononcée, qu’avec un mors simple. Que ce soit vers le haut ou vers le bas. Le releveur (on le rencontre fréquemment en concours complet) aura lui pour fonction d’éviter au cheval de trop s’appuyer sur son mors.

Les mors à levier (Bride, Pelham, certains mors américains…) ont la particularité d’être très sévères. Des réglages scrupuleux et une main éclairée, devront obligatoirement être associés à ces embouchures. La gourmette, qui fait partie de ces dispositifs, va, en fonction de la tension exercée sur les rênes, exercer une pression sur la langue du cheval. Ces mors constituent de puissants freins, on leur préconise une main souple et sachant faire preuve d’actions discontinues. La bride associée à un mors simple, est un miscellanée de toutes les embouchures. On pourra tantôt jouer sur l’effet abaisseur (mors de bride), tantôt sur l’effet releveur(mors de filet). Principalement utilisée à haut niveau en dressage, la bride, associée à un travail conséquent sur le plat, permet d’atteindre une attitude dite “rassemblée”. Cette attitude optimise l’exécution des exercices en dressage.

Le hackamore possède lui une action sur le chanfrein. On le rencontre souvent en équitation d’extérieur. Toutefois, il arrive que certains chevaux ne soient plus à l’aise avec un mors. Trop de main, trop de pression, certains cas de paralysie labiale… Le hackamore peut s’avérer salutaire, à condition bien sûr qu’il soit réglé correctement et en binôme avec une paire de mains intelligentes…

Et donc?

Même s’il est difficile de faire des généralités, on peut estimer qu’un mors simple conjugué à une éducation dans les règles et à de bonnes bases de dressage, sera le meilleur allié du cheval. Il ne faut pas trouver refuge dans l’utilisation de mors compliqués, si l’on ne sait pas vraiment pourquoi le cheval semble délicat lui même. Chaque cas est particulier et c’est bien ce pourquoi il faut en cas de doute, toujours consulter l’avis d’un professionnel. Deux enjeux à constamment garder en tête: votre sécurité et celle de votre monture, avec pour corollaire: votre confort et le confort de votre cheval...

En bref

  • Toujours aller au plus pragmatique: on part d’un mors simple, si son utilisation n’est pas optimale, alors il faut se poser les bonnes questions. Peut être le problème ne réside-t-il pas dans l’embouchure elle même ?
  • Ne pas avoir honte de se faire aider en cas de doute pour les réglages…
  • Quelle que soit l’embouchure utilisée, penser que l’attitude du cheval à travers sa bouche, est le reflet d’une éducation antérieure.
  • Essayer différents formats (brisures simples, doubles, matériaux …) afin de trouver le dispositif le plus confortable pour le cheval.
Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

A propos de l'auteur

equishopping

Fondé en 2008, EquiShopping.com propose des outils de recherche conviviaux, un contenu attractif et un système de navigation rapide qui permettent aux consommateurs de trouver, comparer et acheter avec confiance. Les cavaliers et les propriétaires de chevaux peuvent utiliser le moteur de recherches ou la navigation par famille de produits pour consulter les offres des marchands. La navigation est divisée en grandes familles : selles, briderie, équipement cavalier, équipement cheval, écurie, transport, livres, multimédia, cadeaux, art, vacances et immobilier ; et des centaines de sous familles. Ils peuvent aussi accéder à une sélection de produits classés par discipline équestre (dressage, CSO, endurance, complet...) ou encore par marque. A ce jour, plus de 400 marques sont référencées. Le visiteur a également accès à la fiche de présentation du marchand sur laquelle il retrouve notamment, les conditions de vente et de livraison du marchand, la localisation du magasin physique, les programmes de remise, fidélité ou encore parrainage d'amis. Dans les prochains mois, de nouveaux services seront développés avec pour objectif d'améliorer la recherche, la comparaison et l'achat de produits et de services pour le cheval et le cavalier sur Internet.