Les différents types d’étriers : comment choisir le modèle qui vous convient ?

  • Publié le 29 mars 2018
  • 7
  • 0

Les étriers, sur quelque selle que ce soit, vont permettre au cavalier de prendre appui sur ses pieds de manière symétrique (à l’exception de la monte en amazone). C’est également un objet qui permet au cavalier de se mettre à cheval. Ces accessoires, sont conçus et déclinés selon de nombreuses variantes. Originellement, l’étrier semble avoir été inventé par les chinois, plusieurs siècles après Jésus-Christ. Ils n’en disposaient visiblement qu’un seul du côté gauche de leur selle, afin justement, de pouvoir se hisser aisément sur leurs montures. Certains historiens estiment qu’ils auraient vu le jour plusieurs siècles avant J-C, et que des peuples nomades - turco mongols - les auraient mis au point. Le corollaire étant : davantage de confort et de facilité pour les cavaliers. Au delà des étriers utilisés à travers les équitations traditionnelles - qui reprennent des caractéristiques anciennes - les modèles d’aujourd’hui sont surtout de plus en plus légers. L’aspect sécuritaire ayant aussi une grande importance, certains modèles d’étriers sont dessinés de telle sorte à réduire les dommages collatéraux lors d’une chute. Equishopping met en relief quelques points, afin de vous aider à y voir plus clair.

Du plus simple au plus sophistiqué

Beaucoup de cavaliers ont connu les étriers en métal, avec planchers en caoutchouc. Cette génération d’étriers a marqué le marché durant de longues années, mais les modèles ont été améliorés au profit de matériaux plus légers. L’inox est toujours utilisé, mais on trouve de plus en plus de composite, d’aluminium et de modèles mixtes. La conception des branches et des planchers a évolué également. En restant sur une configuration basique, avec étriers à branches symétriques et planchers antidérapants, ce sont sur les matériaux que les fabricants ont mis l’accent. Le composite utilisé pour l’armature de l’étrier, et le plancher (bien souvent en polymère ou en inox) , permettent d’alléger considérablement la selle. Ce sont des modèles bon marché et les coloris proposés sont très variés. Ce modèle, somme toute assez simple, se voit proposé avec des planchers larges, voir même des branches articulées. Sécurité, confort, et prix abordables.

Les puristes, attachés à la texture métallisée, se tournent vers des modèles en aluminium. Encore une fois, très légers et robustes, les modèles en alu sont un excellent compromis. La plupart des étriers en aluminium, sont conçus avec de larges planchers. On constate également, que certains planchers disposent de bords profilés, afin d’optimiser la descente de talons. Les oeillères de passage d’étrivières sont parfois perpendiculaires aux planchers, cela limite les frottements des étrivières avec les jambes. Les branches articulées propres à plusieurs modèles, sont quant à elles destinées à améliorer le confort des articulations de la jambe.

Dans la perspective de rendre encore plus confortable la pratique de l’équitation, les modèles Flex-on sont en mesure d’absorber les chocs, grâce à des ressorts. Ces derniers reposent entre le plancher de l’étrier, et l’armature. D’aspect assez conventionnel, ces étriers sont simplement plus épais en partie inférieure. Ils réduisent significativement la résonance des chocs partant du pied du cavalier.

Côté sécurité, les modèles Freejump relèvent apparemment plusieurs défis. Sécurité, confort, et simplicité dans le concept. Étant monobranches, et en composite souple, ces étriers ont le mérite de libérer très rapidement le pied en cas de chute. Les planchers, antidérapants et inclinés, confèrent une bonne adhérence au pied du cavalier.

Côté disciplines

Un regard néophyte ne verra pas une différence fondamentale entre plusieurs modèles d’étriers. Cependant, selon que vous montiez occasionnellement, régulièrement, ou très souvent, le choix de votre paire d’étriers aura son importance. Il en va pareillement de la ou des disciplines que vous pratiquez. Les férus de saut d’obstacles et de concours complet rechercheront à priori des modèles qui favoriseront le confort des chevilles, et de la jambe. Un cavalier d’endurance appréciera de larges planchers, sur des étriers légers, en vue de soulager jambes et position sur de très longues distances. Traditionnellement, les cavaliers de dressage ont tendance à monter avec des étriers sobres, en acier, et relativement lourds avec de larges planchers. Les équitations western, camargue, portugaise, ibérique, etc… ne connaissent pas autant de diversité dans les modèles d’étriers associés aux selles consacrées. Toutefois, en reprenant les lignes du matériel séculaire, il semble que les étriers soient aussi allégés grâce à des matériaux modernes.

Conseils avant d’investir dans une paire d’étriers :

Pour aller droit au au but, il faut que vous sachiez si physiquement, vous avez besoin d’un matériel spécifique. Dès lors que des douleurs articulaires se révèlent (genoux fragiles, chevilles délicates…) il peut être judicieux de se tourner vers des étriers qui pourront vous aider à compenser ces douleurs. Se renseigner sur les prix, les avis, la qualité, constitue une précaution incontournable avant de se décider à l’achat. C’est à l’usage que l’on finit par apprécier des étriers adéquats, et que l’on remarque leurs qualités. Le choix est vaste, prenez votre temps pour les choisir, et n’hésitez pas à consulter les avis dans votre entourage !

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

A propos de l'auteur

equishopping

Fondé en 2008, EquiShopping.com propose des outils de recherche conviviaux, un contenu attractif et un système de navigation rapide qui permettent aux consommateurs de trouver, comparer et acheter avec confiance. Les cavaliers et les propriétaires de chevaux peuvent utiliser le moteur de recherches ou la navigation par famille de produits pour consulter les offres des marchands. La navigation est divisée en grandes familles : selles, briderie, équipement cavalier, équipement cheval, écurie, transport, livres, multimédia, cadeaux, art, vacances et immobilier ; et des centaines de sous familles. Ils peuvent aussi accéder à une sélection de produits classés par discipline équestre (dressage, CSO, endurance, complet...) ou encore par marque. A ce jour, plus de 400 marques sont référencées. Le visiteur a également accès à la fiche de présentation du marchand sur laquelle il retrouve notamment, les conditions de vente et de livraison du marchand, la localisation du magasin physique, les programmes de remise, fidélité ou encore parrainage d'amis. Dans les prochains mois, de nouveaux services seront développés avec pour objectif d'améliorer la recherche, la comparaison et l'achat de produits et de services pour le cheval et le cavalier sur Internet.