Les gilets de protection high tech : technologies mises à l’épreuve pour la sécurité des cavaliers

  • Publié le 28 mai 2018
  • 0
  • 0

Les gilets de protection et protèges dos ont déjà fait l’objet d’un article sur Equishopping. Il est question pour cette fois, d’entrer dans les détails et d’observer avec plus de précisions, les différents procédés qui ont abouti à l’élaboration d’un matériel ultra performant. Confort, sécurité maximale, et démocratisation de ce type d’accessoires de sécurité, sont au coeur des préoccupations des fabricants. Les cavaliers - quel que soit leur niveau, ou leur âge - sont de plus en plus nombreux à porter des gilets high tech. Voici plusieurs informations, qui nous l'espérons, vous permettront de mieux comprendre ces nouvelles habitudes.

L’Évolution des matériaux utilisés

Il y a une quinzaine d’années les protèges dos étaient encore très rudimentaires. Rigides et peu confortables, on trouvait souvent des modèles disposant de deux panneaux (dos/thorax) avec deux velcro de chaque côté en guise de fermeture. Les panneaux étaient alvéolés (d’apparence “boîtes à oeufs”) et une fois portés, ces gilets n’étaient pas des plus confortables. Il n’était pas non plus possible de superposer un vêtement par dessus ces modèles très envahissants. À cette même époque, les jockeys avaient du matériel plus sophistiqué. Leurs protèges dos et gilets ressemblaient beaucoup aux accessoires de protection actuels. Zippés et non plus scratchés, plus aboutis en termes de découpes, ce furent des modèles très inspirants pour le marché des gilets de protection actuels. Ils avaient l’avantage de pouvoir être portés sous les casaques. Aujourd’hui, on rencontre pour les modèles d’entrées de gammes, des gilets en mousse perforée, qui permettent une aération correcte. C’est au niveau des lignes et des découpes que l’on trouve un confort plus important, que sur les anciens gilets. Arrondis et moins rigides, ils épousent davantage l’anatomie du cavalier. Beaucoup de fabricants tablent sur des matières élasthane, polyester et coton pour confectionner leurs produits.

Pour la partie High tech, ce sont de tout autres matières qui sont employées. Afin de proposer du matériel articulé (facilité de mouvements), les matériaux rencontrés offrent à la fois rigidité et souplesse. Polyéthylène, polyamide, et polyester pour les zones extensibles. Renforcement et légèreté sont au rendez vous pour ces modèles qui évoquent principalement les coques dorsales. Le “crash absorb” matériau brèveté, prend part aux nouvelles compositions. Mousse nitrile pour l’absorption des chocs, et tissus mesh pour la partie externe des gilets. Certains fabricants emploient du silicone. Empruntée pour de nombreux articles d’équitation, cette matière offre de nombreux aspects positifs grâce à sa légèreté et à son haut pouvoir absorbant.

Le grand favori, dans la catégorie des gilets de protection, c’est le fameux Airbag. Inspiré des airbag automobiles, ce gilet a tout d’abord été adapté à la pratique de la moto. Assez étonnamment, le premier prototype d’airbag automobile fut créé dans les années 50. C’est cependant dans les années 70 que le premier dispositif est intégré à une voiture. Il faut attendre le milieu des années 90 pour voir le même type d’équipement s’adapter aux motocyclistes. Plusieurs réglages ont été réalisés, et ce surtout concernant les temps de déclenchement de la cartouche de gaz. Ont ensuite été menées, des études sur les lignes et formes intrinsèques des gilets. C’est à travers ces différentes modifications que l’on peut aujourd’hui avoir plusieurs choix, quand il s’agit de jeter son dévolu sur un équipement plus qu’un autre… Ne serait-ce que pour les cavaliers qui se munissent de gilets intégrés aux vestes de concours! C’est ainsi qu’en revenant à certaines “racines” technologiques, les sports équestres peuvent se voir encadrés par un niveau de sécurité très important. Le gilet airbag reste toutefois encore peu répandu auprès de la majorité des pratiquants, du fait de son coût.

Fiabilité et normes auxquelles sont assujettis les gilets de protection

Les équipements de sécurité en équitation sont soumis à des normes européennes. Plusieurs niveaux de sécurité sont mentionnés en ce qui les concerne. Cependant, seuls les équipements certifiés niveau 3 sous la norme Beta, sont autorisés en compétition. Ce niveau atteste d’un degré de sécurité vérifié. Concrètement, tout gilet doit porter une étiquette garantissant qu’il est à la norme CE EN 13158 également. Beta niveau 3 et CE EN 13158 sont en adéquation avec les normes européennes, et la Fédération Française d’Équitation mentionne bien cette obligation en son règlement. Pour être parfaitement renseigné sur ces normes, il peut être intéressant de se rendre sur le site de l’AFNOR (Association française de normalisation). De ce fait, il est possible de connaître les détails de la norme et des tests effectués, afin de vérifier la protection dispensée par le matériel concerné.

N’oubliez pas, la sécurité n’a pas de prix… Ne lésinez pas sur les recherches et les essayages, votre pratique de l’équitation n’en sera que plus plaisante. Nous vous proposons de nous témoigner vos retours d’expériences au sujet des airbags. De nombreux fabricants en distribuent aujourd’hui, avec maints détails différents, en fonction des modèles. Toute info ou astuce, permettra à la communauté Equishopping de mieux faire ses choix!

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

A propos de l'auteur

equishopping

Fondé en 2008, EquiShopping.com propose des outils de recherche conviviaux, un contenu attractif et un système de navigation rapide qui permettent aux consommateurs de trouver, comparer et acheter avec confiance. Les cavaliers et les propriétaires de chevaux peuvent utiliser le moteur de recherches ou la navigation par famille de produits pour consulter les offres des marchands. La navigation est divisée en grandes familles : selles, briderie, équipement cavalier, équipement cheval, écurie, transport, livres, multimédia, cadeaux, art, vacances et immobilier ; et des centaines de sous familles. Ils peuvent aussi accéder à une sélection de produits classés par discipline équestre (dressage, CSO, endurance, complet...) ou encore par marque. A ce jour, plus de 400 marques sont référencées. Le visiteur a également accès à la fiche de présentation du marchand sur laquelle il retrouve notamment, les conditions de vente et de livraison du marchand, la localisation du magasin physique, les programmes de remise, fidélité ou encore parrainage d'amis. Dans les prochains mois, de nouveaux services seront développés avec pour objectif d'améliorer la recherche, la comparaison et l'achat de produits et de services pour le cheval et le cavalier sur Internet.